Abbaye Saint-Jean-Baptiste (Saint-Jean-d'Angély, Charente-Maritime ; 9e s.-1623 et 1839-1959)

(Personne )
 
"Abbaye Saint-Jean-Baptiste (Saint-Jean-d'Angély, Charente-Maritime ; 9e s.-1623 et 1839-1959)" dans la base Bibale-IRHT/CNRS (permalink : http://personnes.irht.cnrs.fr/37177). Consultation du 29/02/2024.
Personne morale / Institution  
Monastère Notre-Dame-des-Anges (Saint-Jean-d'Angély, Charente-Maritime)  
Abbaye Saint-Jean-Baptiste (Saint-Jean-d'Angély, Charente-Maritime)  
Abbaye de Saint-Jean d'Angély (Charente-Maritime)  
Abbaye de Saint-Jean-d'Angély  
Abbatia Sancti Ioannis Angeriacensis  
Bénédictines du Cœur immaculé de Marie (Monastère Notre-Dame-des-Anges;Saint-Jean-d'Angély, Charente-Maritime)  
Monasterium Sancti Joannis Baptistae Angeriacensis  
Monastère de Bénédictines (Saint-Jean-d'Angély, Charente-Maritime ; Notre-Dame-des-Anges / 1839-1959)  
Abbaye de Bénédictins (Saint-Jean-d'Angély, Charente-Maritime ; Saint-Jean-Baptiste / 08..-1623)  
Congrégation de Saint-Maur (Abbaye Saint-Jean-Baptiste;Saint-Jean-d'Angély, Charente-Maritime)  
Abbatia Sancti Joannis Baptistae Angeriacensis (08..-1623)  
Abbaye de Bénédictins (Saint-Jean-d'Angély, Charente-Maritime ; Saint-Jean-Baptiste / 1623-1790)  
Abbatia Sancti Joannis Baptistae Angeriacensis (1623-1790)  
801 - 900  
1959  
1790  
Femme(s)  
1839 - 1959  
   

Homme(s)  
avant 1790  
   

Abbaye de Bénédictins fondée par Pépin Ier, roi d'Aquitaine. Détruite par les Normands en 867, restaurée au Xe siècle par Ratgaire et Ebles, elle devint un lieu de pèlerinage important quand l'abbé du lieu crut découvrir un reliquaire contenant le chef de saint Jean-Baptiste. Pillée et détruite par les calvinistes en 1562 et 1569, elle se releva et adhéra en 1623 à la réforme de Saint-Maur  
L'Abbaye Saint-Jean-Baptiste adhéra en 1623 à la réforme de Saint-Maur. Elle fut fermée à la Révolution, mais fut restaurée en 1839 pour des moniales bénédictines  
L'abbaye de Saint-Jean-d'Angély, abbaye de Bénédictins, fut fermée à la Révolution. Elle fut restaurée en 1839 sous le vocable de Notre-Dame-des-Anges, pour des Bénédictines du Saint-Cœur-de-Marie (érigées canoniquement en fédération de moniales en 1953). L'abbaye fut fermée définitivement le 20 août 1959 avec le départ des moniales pour Sainte-Marie-de-Maumont (à Juignac, Charente). La commune récupéra l'édifice pour en faire une bibliothèque municipale et une école de musique  
Diocèse : Saintes  
Province mauriste : Chezal-Benoît  
   

abbaye  
   

catholique  
O.S.B. (Ordre de saint Benoît, Bénédictins)  
avant 1790  
   

catholique  
O.S.B. (Ordre de saint Benoît, Bénédictins)  
1839 - 1959  
   

chrétien/catholique  
O.S.B./O.S.B. (MAUR) (Congrégation de Saint-Maur, Mauristes)  
1623 - 1790  
   

   

Personne (151)

           
BnF, Projet CORELI (collectivités religieuses) (10/05/2019 13:06)
Pierre-Marie Sallé (01/10/2021 00:00)