Abbaye de Saint-Germain-des-Prés (Paris) (543-1794)

(Personne )
 
"Abbaye de Saint-Germain-des-Prés (Paris) (543-1794)" dans la base Bibale-IRHT/CNRS (permalink : http://personnes.irht.cnrs.fr/859). Consultation du 29/02/2024.
Personne morale / Institution  
Paris, Saint-Germain-des-Prés, abbaye O.S.B. (MAUR) (H)  
Abbaye de Saint-Germain-des-Prés (Paris)  
Abbaye de Saint-Germain-des-Prés de Paris  
abbaye Sainte-Croix et Saint-Vincent  
Paris. Abbaye de Saint-Germain-des-Prés  
Abbaye de Saint-Germain-des-Prés (Paris). Bibliothèque  
Abbaye de Saint-Germain des Prez  
Regalis Abbatia Sancti Germani a Pratis  
Abbaye de Saint-Germain-des-Prés de Paris  
Paris (France) Bibliothèque de l'Abbaye de Saint-Germain-des-Prés  
Abbaye Saint-Germain (Paris)  
Paris, Abbaye de Saint-Germain-des-Prés de  
Sainte-Croix  
Saint-Vincent  
Saint-Germain  
ca 543  
   

1794  
1792  
1790  
   

Homme(s)  
543 - 1792  
   

Abbaye d'hommes fondée par le roi Childebert Ier en 558. Jusqu'en 754 elle porte le nom de Sainte-Croix-et-Saint-Vincent. Les premiers moines venaient de Saint-Symphorien d'Autun. Pillée à plusieurs reprises par les Normands au 9e siècle, l'abbaye fut reconstruite une dernière fois à partir du 11e siècle ; le chœur actuel fut achevé et consacré par Alexandre III en 1163.  
La bibliothèque fut constituée dès le 6ème siècle, mais peu de renseignements subsistent sur cette dernière jusqu'au 16e siècle. A partir de 1513, l'abbé Guillaume Briçonnet commença à rassembler un certain nombre de volumes pour agrémenter la bibliothèque et ses successeurs poursuivirent ensuite cette tâche. A la Révolution, la bibliothèque de Saint-Germain-des-Prés ne ferma pas. En revanche, en 1794, elle subit les conséquences d'un incendie : seuls quelques ouvrages imprimés et une partie des manuscrits purent être sauvés.  
Abbaye de Bénédictins fondée vers 543 par l'évêque saint Germain, saint Doctrovée qui en fut le premier abbé, et le roi Childebert 1er, avec des moines de Saint-Symphorien d'Autun. D'abord sous le vocable de la Sainte-Croix et de Saint-Vincent, puis appelée Saint-Germain-des-Prés à partir de 754. Elle adhéra à la congrégation de Chezal-Benoît en 1514, puis à Saint-Maur en 1631. - Incendiée en 1794, sauf l'abbatiale devenue église paroissiale, et le palais abbatial  
Abbaye de Bénédictins fondée vers 543 par l'évêque saint Germain et construite sous l'influence de Childebert Ier, elle eut pour premier abbé saint Doctrovée. Initialement connue sous le vocable de la Sainte-Croix et de Saint-Vincent, elle fut ensuite appelée Saint-Germain-des-Prés à partir de 754. Elle adhéra à la congrégation de Chezal-Benoît en 1514, puis à Saint-Maur en 1631. Incendiée en 1794, sauf l'abbatiale, devenue église paroissiale, et le palais abbatial.  
Abbaye fondée avec des moines venus de Saint-Symphorien d'Autun par saint Germain et le roi Childebert Ier.
En 754, l'abbaye s'appela Saint-Germain-des-Prés.
Pillée trois fois par les Normands au 9e siècle.
L'église fut reconstruite par l'abbé Morard et consacrée par le pape Alexandre III en 1163.
A la Révolution, l'abbaye ne fut pas fermée.  
II  
   

Diocèse : Paris  
Province mauriste : France  
   

abbaye  
   

abbaye  
543 - 1792  
   

chrétien / catholique  
O.S.B. / O.S.B. (Ordre de saint Benoît, Bénédictins)  
   

chrétien/catholique  
O.S.B./O.S.B. (MAUR) (Congrégation de Saint-Maur, Mauristes)  
1631  
   

chrétien / catholique / catholique de rite latin (avant 1520)  
Mon. (Clergé régulier : moines, moniales)  
ca 543 - ca 1514  
   

chrétien / catholique / catholique de rite latin (avant 1520)  
O.S.B. / O.S.B. (CL) (Bénédictins de Cluny, Clunisiens)  
1024  
   

chrétien / catholique / catholique romain (après 1520)  
O.S.B. / O.S.B. (CHE) (Bénédictins de Chézal-Benoît, 1479)  
1514 - 1631  
   

chrétien / catholique / catholique romain (après 1520)  
O.S.B. / O.S.B. (MAUR) (Congrégation de Saint-Maur, Mauristes)  
1631 - 1794  
   

Q334186  
3332  
88875  
Saint-Germain-des-Prés, Mon., (H)  
Saint-Germain-des-Prés, O.S.B. (CL) (H)  
Saint-Germain-des-Prés, O.S.B. (CHE) (H)  
Saint-Germain-des-Prés, O.S.B. (MAUR) (H)  
A. Franklin, Les anciennes bibliothèques de Paris : églises, monastères, collèges, etc., Paris, 1867-1873  
   
Le scriptorium de Saint-Germain-des-Prés fut l'un des plus importants de la région parisienne au 9e siècle. Dans le second quart du 9e siècle notamment, un tel atelier s'explique par la personnalité d'Hilduin, abbé de Saint-Denis et de Saint-Germain-des-Prés, traducteur des oeuvres de Denis l'Aréopagite. (Müterich 1968, p. 210-211)  

Personne (320)

Collection (1)

Livre (exemplaire) (182)

Provenance (162)